logo AREVA

Gamme de réacteurs

Ingénieurs effectuant une modélisation de réacteurs

AREVA a développé une expertise des réacteurs à eau légère en fournissant plus de 100 réacteurs aux électriciens du monde entier. Afin de mieux répondre aux besoins de ses clients, le groupe a élargi la gamme avec les modèles de troisième génération. Il participe également au développement à long terme des réacteurs de quatrième génération à neutrons rapides et à très haute température.

  • Génération III+

    • La sûreté des réacteurs d’AREVA repose sur des systèmes innovants axés sur le contrôle des risques et la prévention des incidents, afin d'assurer la protection des populations avoisinnantes. Ces modèles sont conçus pour résister à l’impact d’une chute d’avion commercial. Leur durée de vie de 60 ans se compare à une durée de vie initiale de 40 ans pour les autres types de réacteurs.
    • Dès la conception, des dispositions ont été prises pour pour permettre une meilleure utilisation du combustible et une réduction de 15 % la production de déchets radioactifs à vie longue, ces modèles apportent des réponses encore plus satisfaisantes aux préoccupations environnementales.

  • Réacteur EPR™

    Le réacteur EPR™ d’AREVA, réacteur à eau sous pression (REP) de très haute puissance (1 650 MWe) a été le premier réacteur de Génération III+ a être construit dans le monde. Quatre réacteurs EPR™ sont en construction dans le monde et un en commande.
    Sa conception évolutionnaire et sa fiabilité démontrée résultent de l’expertise du groupe qui a déjà construit 85 réacteurs REP dans le monde.

    Principaux avantages

    • Compétitivité
      • Une conception évolutionnaire, héritier des réacteurs N4 et Konvoi,
      • Une forte puissance de 1 650+ Mwe,
      • Des coûts d’exploitation réduits : diminution de la consommation de combustible ; maintenance des systèmes plus aisée, des arrêts de tranches plus courts
      • Un impact environnemental limité: réduction de la consommation de combustible par kWh et de la production de déchets à longue durée de vie (-15 %),
    • Sûreté
      • Résistance aux crashs d’avions et aux secousses sismiques,
      • Redondance quadruple des dispositifs de sûreté,
    • Flexibilité
      • Un choix varié de combustible : Uranium enrichi jusqu'à 5%, uranium de retraitement, MOX.
      • Un cycle de fonctionnement pour rechargement du combustible modulable : campagne de 12 à 24 mois. 

    Aujourd’hui neuf nouveaux réacteurs sont en construction ou en commande dans le monde. Cinq d’entre eux sont des réacteurs EPR™ AREVA.

  • Réacteur ATMEA1

    ATMEA1™, réacteur à eau sous pression, d’une puissance de 1 100 MWe, est développé dans le cadre de la joint-venture ATMEA, constituée en novembre 2007 par Mitsubishi Heavy Industries et AREVA à parts égales. Ce réacteur, destiné à répondre à la demande de réacteurs nucléaires de moyenne puissance, est déjà proposé au marché international.

    Il bénéficie des compétences et de l’expérience des deux sociétés mères, qui comptabilisent ensemble près de 130 centrales mises en service dans le monde depuis environ cinquante ans.

    Tout comme le réacteur EPR™, le réacteur ATMEA1 appartient à la génération III+. Il possède des caractéristiques semblables en termes de sûreté et d’impacts environnementaux et permet une haute compétitivité grâce à des coûts de production de l’électricité réduits. Il offre une grande souplesse d’exploitation.

    Les principaux avantages

    • Compétitivité
      • Une conception évolutionnaire, basée sur le réacteur EPR™ et le réacteur MHI,
      • Une forte puissance de 1 100 Mwe,
      • Des coûts d’exploitation réduits : diminution de la consommation de combustible ; maintenance des systèmes plus aisée, des arrêts de tranches plus courts
      • Un impact environnemental limité: réduction de la consommation de combustible par kWh et de la production de déchets à longue durée de vie (-15 %),
    • Sûreté
      • Résistance aux crashs d’avions et aux secousses sismiques,
      • Redondance triple des dispositifs de sûreté plus un train additionnel  pour la maintenance des autres autres quend le réacteur est en fonctionnement.
    • Flexibilité
      • Un choix varié de combustible : Uranium enrichi jusqu'à 5%, Uranium de retraitement, MOX.
      • Un cycle de fonctionnement pour rechargement du combustible modulable : campagne de 12 à 24 mois.

    Etat d'avancement 

    En Février 2012, la société ATMEA a reçu le rapport final et les conclusions de l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) à l’issue de la revue des objectifs et des options de sûreté du réacteur ATMEA1.

    L’ASN conclut que les objectifs et options de sûreté du réacteur ATMEA1, prenant en compte les risques internes et externes ainsi que les premiers enseignements de l'accident de Fukushima, tel qu’analysé par ATMEA, sont en accord avec la règlementation française.

    Après deux ans de travaux méthodiques, JAEC (Jordan Atomic Energy Commission) a terminé en avril 2012, une évaluation visant à sélectionner la technologie ATMEA, parmi les trois en lice, pour la construction du premier réacteur nucléaire en Jordanie.,

    D’après les conclusions de l’évaluation, la technologie ATMEA, répond aux besoins et aux exigences de la Jordanie en termes techniques et économiques.

    Par ailleurs, en juillet 2012, l’électricien national argentin Nucleoeléctrica Argentina (NA-SA) a décidé de pré-qualifier la technologie ATMEA pour le prochain appel d’offres qui doit être lancé pour la construction de la quatrième centrale nucléaire du pays.

    Visitez le site dédié au réacteur ATMEA1™ : www.atmea-sas.com 

  • Réacteur KERENA

    Le réacteur KERENA™ est un réacteur à eau bouillante (REB) de Génération III+, développé en partenariat avec E.ON, électricien allemand, sur le créneau des moyennes puissances, de l'ordre de 1250 MWe. Il s'adresse à des exploitants qui ont développé un savoir-faire dans la technologie à eau bouillante.

    Conçu sur la base du réacteur des centrales B et C de Gundremmingen (Allemagne), le réacteur KERENA utilise des technologies évolutionnaires, tout en incorporant de l’innovation : notamment une part importante de dispositifs de sûreté passifs, en complément des systèmes actifs.

    Principaux avantages

    • Compétitivité
      • Un réacteur de moyenne puissance (1250 MWe).
      • Une conception évolutionnaire issu du réacteur des centrale de Gundremmingen B et C, simplifiée et plus compact que les REB existants et répondant aux exigences de certification les plus strictes.
      • Des coûts d’exploitation réduits : diminution de la consommation de combustible et maintenance des systèmes plus aisée.
      • Un impact environnemental réduit : réduction de la consommation de combustible par MWh et de la production de déchets à longue durée de vie (-15 %), grâce à un meilleur rendement thermique. 
    • Sûreté
      • Résistance aux crashs d’avions et aux secousses sismiques.
      • Systèmes de sûreté innovants associant dispositifs passifs et actifs
      • Conception modulaire et redondance des multiples systèmes de sûreté.
    • Flexibilité
      • Un choix varié de combustible : Uranium enrichi à 5%, uranium de retraitement, MOX.
      • Un cycle de fonctionnement pour rechargement du combustible modulable : campagne de 12 à 24 mois.

    Etat d'avancement en 2009

    AREVA termine, avec le soutien et la participation de l'électricien E.ON, le Basic Design du réacteur KERENA. La fin de cette étape est prévue en 2010.
    Un important programme d'essais a été lancé pour valider en vraie grandeur les principales évolutions.